jeudi 23 mars 2017

Agave Cou de cygne, Agave attenuata

Asparagales > Asparagaceae > Agave

Plante ornementale originaire de Mexique, implantée sur l'Ile de Madère ou nous l'avons admirée en mars 2016. (Elle borde en particulier l'auto route au sortir de l'aéroport.)
Ses jolies feuilles lancéolées de 50 à 70 cm de longueur ne portent pas d’épine terminale. Cet Agave est une espèce très ornementale, sa haute hampe florale (jusqu’à 4m) formées de grappes de fleurs blanc- verdâtre ou jaunes portées en épis, fait penser à s’y méprendre à un cou de cygne recourbé avec le bec à son extrémité.
Nous n'allons pas plagier wikipedia, qui décrit si bien Agave Attenuata, mais en version Anglaise...







samedi 18 mars 2017

Vipérine arbusive, Echium nervosum

Lamiales > Boraginaceae  > Echium

 C'est l'une des plantes que l'on surnomme (localement) orgueil de Madère...
Son nom est Vipérine arbusive, Echium nervosum , elle est endémique de l'Ile de Madère; cette belle Vipérine pousse dans les endroits rocailleux en bordure des falaises, l'épi peut atteindre 15 cm de haut, et regroupe plusieurs dizaines de fleurs qui attirent de nombreux insectes.

 


Note; nous l'avons vue nommée Echium fastuosum ?
A Madère les revues spécialisées la nomment  Echium nervosum!

samedi 11 mars 2017

Ficoïde glaciale, herbe à la glace, Mesembryanthemum crystallinum

Caryophyllales > Aizoaceae > Mesembryanthemum

Nous avons rencontré la Ficoïde glaciale, (herbe à la glace), Mesembryanthemum crystallinum, en Mars dernier à Madère sur la côte Est. Présentons tout d'abord les photos:





Selon Wikipedia, Mesembryanthemum crystallinum pousse à l'état sauvage en terrain aride et caillouteux ou sablonneux; on la trouve sur le continent africain et dans le sud de l'Europe, mais aussi en Amérique du Nord où il est probable qu'elle ait été importée1. En Amérique du Nord, on la trouve du sud de la Californie, aux États-Unis, jusque dans la péninsule de Basse-Californie au Mexique.

dimanche 5 mars 2017

Le Myosotis rameux, Myosotis ramosissima

Lamiales > Boraginaceae > Myosotis

On peut dire minuscule, surtout la fleur; bleue à 5 pétales, mais encore une fois minuscule. la tige et la feuille son velues à souhait; voici le Myosotis rameux, Myosotis ramosissima, nous en avons dans notre pelouse, aux endroits justement ou elle n'est plus "pelouse..." à peine visibles, surtout que les fleurs semblent se refermer le soir:




Super sujet pour de la photo rapprochée, Taille: 10cm maxi pour nos spécimens...

mardi 28 février 2017

Mimosa Glauca, Leucaena Leucocephala

Fabales > Mimosaceae > Leucaena

 Leucaena Leucocephala est un petit arbre à croissance rapide, très utile pour le reboisement à Madère, peu exigeant, il recouvre les espaces vacants, et serait presque invasif...




samedi 25 février 2017

Mimosa à bois noir, Acacia melanoxylon

Fabales >  Mimosaceae > Acacia

Vu à Madère ce Mimosa à bois noir, ou Acacia à bois noir, Acacia melanoxylon; il est originaire d'Australie, c'est un arbre à croissance rapide; Acacia melanoxylon a la particularité d'avoir des feuilles de 2 types:
- Les premières sont des phyllodes (pétiole aplati en forme de feuilles) de 10-15 cm de long et 1-3 cm de large, vert mat à gris. Ces phyllodes ont entre 3 et 7 nervures longitudinales. Leur extrémité est obtuse. Ce sont les feuilles adultes.
- Les secondes sont des feuilles juvéniles bi-composées, aux foliolules elliptiques, minuscules.



lundi 20 février 2017

Psoralée bitumineuse, Bituminaria bituminosa

Fabales, > Fabaceae >  Bituminaria

Vue à Madère en mars 2016, sur un sentier côtier de la côte Est, voici Bituminaria bituminosa, la Psoralée bitumineuse ou trèfle bitumineux. Pourquoi un nom si compliqué pour un si petit trèfle? "la plante dégagerait une odeur pénétrante de bitume ...d'où son nom ???" Nous n'avons rien senti, au contraire nous avons été attirés par son inflorescence intéressante:




mercredi 15 février 2017

Lavande de mer, Limonium vulgare

Plumbaginales > Plumbaginaceae > Limonium

En 2012, on proposait déjà un billet sur la Lavande de mer, Limonium vulgare, voici quelques autres cliché de cet été 2016:





mercredi 8 février 2017

Le Goyavier de Montevideo, Feijoa sellowiana

Myrtales > Myrtaceae > Feijoa

Le Feijoa, Goyavier de Montevideo, Feijoa sellowiana, également appelé Goyave-ananas, Goyavier du Brésil, est un arbuste d'origine d'Amérique du Sud qui peut atteindre 6 à 7 m de hauteur.
- Les feuilles sont couvertes de duvet blanchâtre,
- ses fleurs visible en Juin et Juillet ont une forme peu courante dans nos régions,
- ses fruits ressemblent à ceux des goyaviers de chine, que l'on trouve à la Réunion.
La fleur photographiée ne provient pas d'un jardin tropical, nos voisins ont un arbuste de Feijoa sellowiana dans leur jardin, merci le Gulf Stream; et on peut obtenir des effets sympa, sur table, en fort grossissement:





dimanche 5 février 2017

La Timarche maritime, Timarcha maritima

Coleoptera > Chrysomelidae > Timarcha

Voici la La Timarche maritime, Timarcha maritima.
A ne pas confondre avec le bousier, Géotrupe des bois, Anoplotrupes stercorosus , ni  avec le  Crache-sang, Timarcha tenebricosa. Nous avons affaire à Timarcha maritima , espèce typique des dunes du littoral Atlantique; la larve (ainsi que l'Imago) se nourrissent des plantes du genre Gallium, et sur nos plages pousse en abondance le gaillet des sable.
Photos prises en Aout 2016, sur la plage de La Turballe (Loire-Atlantique).
Caractéristique des Timarcha : ils ne peuvent pas voler, leurs élytres sont soudés; ils sont donc condamnés à se déplacer en marchant. Leur seul système de défense: faire le mort.



vendredi 20 janvier 2017

Carpocore du Midi, Carpocoris pudicus

 Hemiptera > Pentatomidae > Carpocoris

Trouvée en Aout 2016 dans le Gard, ce Carpocore du Midi, Carpocoris pudicus, se caractérise par "les angles du pronotum arrondis et l'échancrure médiane scutellaire nette". (langage de spécialistes).
Carpocoris pudicus ne doit pas être confondu avec la punaise à pattes rouges, Carpocoris purpureipennis.


samedi 14 janvier 2017

l'Épeire diadème, Araneus diadematus

Araneae > Araneidae > Araneus

Vue en fin octobre cette (volumineuse) Épeire diadème, Araneus diadematus, une femelle mesurant au moins 20mm de long. Je l'ai aperçue un jour, cachée dans l'épaisseur d'un rameau de conifère, elle est restée pratiquement au même endroit pendant une dizaine de jours, je lui rendais visite tous les matins, c'est ainsi que j'ai pu la voir dévorer quelques proies, y compris une Chrysalide de papillon; puis un jour alors que la température devenait moins clémente, elle a arrêté de refaire sa toile, et est restée cachée dans son repère, sans bouger et apparemment sans chasser ni manger... (Diapause?).



L'affaire s'est mal terminée (pour elle), un soir il y a eu une tempête importante avec vents violents et pluie diluvienne, je ne l'ai plus revue!

lundi 9 janvier 2017

Champignon minuscule, mycènes

 Agaricales > Mycenaceae >

Ils sont déjà photogéniques en soi, mais lorsqu'on choisit une bonne ouverture et une bonne lumière, à condition de ne pas détester à s'allonger au sol, sur les aiguilles de pins mouillées, ça peut le faire:




Selon le Forum Bretagne vivante, ce sont des mycènes.
Les deux du bas ont un petit air de mycena clavicularis et capillaripes.
Ce sont des mycènes qui poussent en troupes dans les aiguilles de conifères.
Clavicularis à des lames décurrentes et un chapeau peu visqueux .
Capillaripes a des lames a arêtes rougeâtres et un chapeau sec
Il y a aussi Mycena vulgaris qui a un chapeau visqueux et des lames décurrentes.
Celui du bas c'est le mycène des cônes de pins , Mycena seynii et comme son nom l'indique il pousse sur les cônes de pins .
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...