mercredi 7 décembre 2016

Le Cuivré commun, Lycaena phlaeas

Lepidoptera > Lycaenidae > Lycaena

Le Cuivré commun ou Bronzé, Lycaena phlaeas vu en bord de dune, en cette fin d'Octobre; en principe ses plantes hôtes sont des Rumex, toujours est-il que nous l'avons surpris butinant sur des Brassicaceae, (la Roquette de mer, Cakile maritima). Paraît un peu fatigué, en fin de saison...




le cuivré commun par Lépi'Net

jeudi 1 décembre 2016

Sympétrum strié, Sympetrum striolatum

Odonata > Libellulidae > Sympetrum

Il y a longtemps que nous n'avions pas posté des libellules...
Elle sont trop rapides pour moi...En cette fin d'été, les Sympétrum strié, Sympetrum striolatum s'en donnent à cœur joie, que ce soit en bordure de dunes ou vers les marais d'eau douce de la Grande Brière. Les photos ci-après ont été prises fin Octobre:


Le mâle est en rouge, la femelle gris jaunâtre...


dimanche 27 novembre 2016

Ajonc de Le Gall, Ulex gallii

Fabales > Fabaceae > Ulex

Il pousse jusqu'au bord des falaises, (comme pour nous empêcher de nous asseoir...) en particulier en Bretagne, voici quelques photos de l'Ajonc de Le Gall, Ulex gallii. Ses épines sont très dures et acérées, les fleurs sont jaunes tirant sur l'orangé. Nos spécimens ont été photographiés en Octobre 2016, sur les falaises proches de la ville de Lannion:



lundi 21 novembre 2016

L'abeille du lierre, Colletes hederae,

Hymenoptera > Colletidae > Colletes

Elle est une abeille solitaire qui nidifie en groupe, à flanc de talus (argileux ou sablonneux), généralement proches de leur plante hôte: du lierre. Nos spécimens ont été photographiés au mois d'Octobre 2016, à Ploumanac'h (Bretagne). Facile, la photo, les abeilles du lierre, Colletes hederae, sont inoffensives, et l'on peut prendre le temps de les admirer dans leur vie quotidienne, pénétrant dans leur terrier et en ressortant aussitôt.



 Les photos de Colletes hederae mises en ligne par Wikipedia Anglais sont une merveille...

jeudi 17 novembre 2016

Le Phanéroptère méridional, Phaneroptera nana

Orthoptera >Tettigoniidae > Phaneroptera

 On le voit bien chez nous, au printemps sous forme de jeunes larves, puis surtout en automne, le Phanéroptère méridional, Phaneroptera nana. Quelques images ci-dessous:





samedi 12 novembre 2016

La Xanthie ochracée, Xanthia togata

 Lepidoptera  > Noctuidae > Xanthia

Xanthia togata, nos amis anglophones la nomment "pink-barred sallow". En Français, le nom vernaculaire semble bien compliqué: la Xanthie ochracée. Voici l'Imago trouvé en ce début Octobre, un peu épuisé, sur un sol tourbeux des marais de la Grande Brière (Loire-Atlantique):


lundi 7 novembre 2016

L'Étoilée, Orgyia antiqua

Lepidoptera > Erebidae > Orgyia

Il suffit de croiser la route de Orgyia antiqua, l’Étoilée, pour comprendre tout d'abord son nom vernaculaire, et surtout pourquoi elle est l'une des plus belles chenilles de l'hexagone.



Lepinet nous en montre un peu plus sur L'Étoilée, Orgyia antiqua 

jeudi 27 octobre 2016

La grisette, Carcharodus alceae

Lepidoptera > Hesperiidae > Carcharodus

Depuis le Gard, vous avez le bonjour de la grisette, l'Hespérie de l'alcée, Carcharodus alceae, toujours agréable à voir voler au ras du sol; quelques photos de différents spécimens:



On trouve de très belles images ici, de Carcharodus alceae imago, plus cycle de vie complet...
Et, cerise sur le gâteau, nous venons d'apercevoir sur feuilles de mauve (alcea), ici proche de la ville de Guérande, la chenille de Carcharodus alceae, qui sortait de sa cachette pour profiter des rayons de soleil de cette fin Octobre, (feuille repliée à cet effet):




vendredi 21 octobre 2016

La cigale bossue, Issus coleoptratus

Hemiptera > Issidae > Issus

dans la famille des Famille des Issidae, voici  La cigale bossue, Issus coleoptratus.
La larve se nourrit de la sève de plusieurs espèces de feuillus, telles le chêne, l'érable, bouleaux, ormes, noisetiers etc. Chez nous elle a du descendre d'un bouleau...taille: 5 à 7 cm, et pratiquement aussi large que longue:



Nous avions trouvé une larve en 2011 avec son prolongement plumeux...

Plus d'images de cette Cigale bossue, ici

dimanche 16 octobre 2016

Le Tétranyque rouge de l'Ajonc, Tetranychus lintearius

Trombidiformes > Prostigmata > Tetranychidae > Tetranychus

Le Tétranyque rouge de l'Ajonc, Tetranychus lintearius sévit toujours dans nos régions, voici une toile communautaire trouvée en Septembre 2016, dans une pinède de Pen-Bron (La Turballe):




mardi 11 octobre 2016

Le Phasme Gaulois, Clonopsis gallica

Phasmatodea >  Bacillidae >  Clonopsis

Le Phasme Gaulois, Clonopsis gallica :
Ce spécimen Sept 2016 a été très patient avec nous: je l'ai aperçu grimpant à la porte du garage (bois blanc)...Un premier cliché n'a rien donné, je l'ai donc saisi délicatement et posé sur un muret, à l'horizontale, proche de la végétation; après quelques instants, il s'est retourné sur le dos, comme pour faire le mort; j'ai pu ainsi prendre plusieurs photos y compris des gros plans sur toutes les parties de son corps (10cm). Après deux longues minutes, il ne bougeait toujours pas, je l'ai posé dans la végétation (un buisson de cotoneaster) afin de l'abriter du soleil.
Les Phasmes vivent la nuit, le surprenant dans l'histoire, c'est que le lendemain matin il était toujours dans le même buisson, et le surlendemain aussi, bien vivant. Ensuite il a disparu pour mener sa vie...







A ce propos, nous n'avons toujours pas trouvé la femelle...

jeudi 6 octobre 2016

Le Diprion du pin, Diprion pini - défoliant naturel...

Hymenoptera > Diprionidae > diprion

Un défoliant dévastateur que nous avons rencontré hélàs chez nous (Loire-Atlantique) le 10 Septembre 2016; il s'agit des fausses chenilles ci-dessous, larves de  Diprion pini qui fait partie de la Super-famille des Tenthredinoidea. Malheureusement, pas de photo de l'imago.

Taille des chenilles: 20 à 30 mm, le corps est jaunâtre avec quelques taches latérales noires, la tête est brun clair avec deux yeux noirs. Selon l'INRA, (les insectes du pin par Rémi Coutin)  en mai juin les femelles pondent leurs œufs dans l'épaisseur des aiguilles de pin à l'aide de leurs tarières en forme de scie, les larves vivent groupées sur les aiguilles qu'elles consomment entièrement; puis elles se nymphosent , leur cocon de couleur brune sur les rameaux ou au sol.

La photo ci-dessus met en évidence, en haut à gauche les aiguilles de pin consommées jusqu'à la gaine. Et en zoomant sur la tête, on perçoit dans les mandibules de la larve, comme une une bulle de résine.



Peu de littérature sur le net, seul Wikipedia version Espagnole traite du Diprion du pin, Diprion pini l'imago est appelé  "La mosca de sierra del pino"
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...